Fort de Bard régulièrement ouvert

Une terre de châteaux

La Vallée d’Aoste est connue pour ses châteaux et ses tours qui, depuis leurs promontoires, dominaient autrefois de vastes territoires. À seulement quelques kilomètres du Fort se trouvent deux châteaux ouverts au public qui peuvent être visités tout au long de l’année : le manoir d’Issogne, résidence seigneuriale de la famille Challant et le Château de Verrès (photo), à l’entrée du Val d’Ayas. Le Château d’Issogne, qui donne sur une vaste cour intérieure et un jardin à l’italienne, possède un remarquable portique orné d’une série de lunettes agrémentées de fresques représentant des scènes de la vie quotidienne et des échoppes. Au centre de la cour se trouve la célèbre fontaine en fer forgé, dite « du Grenadier », un arbre dont le fruit est un symbole de prospérité. Non loin de là se trouve le château de Verrès, un édifice construit sur un piton rocheux qui domine le village et la Collégiale de Saint-Gilles, et dont il est fait mention pour la première fois en 1287. Une inscription gravée en lettres gothiques atteste qu’un certain Iblet de Challant entreprit en 1390 les travaux qui donnèrent à la bâtisse l’aspect qu’elle a aujourd’hui.

À Arnad, sur la route allant de Bard à Verrès, il est possible d’admirer le Château Vallaise, demeure aristocratique qui s’offre aujourd’hui aux regards des visiteurs sous son aspect XVIIe siècle (en cours de restauration, il est pour le moment fermé au public). De là, une agréable promenade mène ceux qui le souhaitent au sanctuaire de Machaby, dédié à Notre Dame des Neiges et dont les origines semblent remonter au XIVe siècle.

Sur la route qui remonte la Vallée en direction d’Aoste, de nombreux sites méritent un détour : le Château Gamba à Châtillon, les monuments de la Ville d’Aoste, le Château de Sarre