Fort de Bard régulièrement ouvert

Marco Del Re. Madri italiane

Le nouveau projet de l’artiste italien Marco Del Re intitulé Madri Italiane, promu par l’Association Fort de Bard en collaboration avec la Galerie Maeght de Paris, sera visitable du 8 avril au 19 juin 2016.

L’exposition présente un ensemble de bas-reliefs en plâtre créés exprès pour être placés dans la salle de la Polveriera du Fort de Bard. Les compositions ont comme sujet les Madri Italiane, fleuries silhouettes féminines au goût Arcadian, génitrices et protectrices des arts, qui s’intègrent parfaitement parmi les fentes, les passages, les arcs du milieu. Un hommage aux bases culturelles chères à l’artiste depuis toujours, constamment re-actualisés à travers sa multiforme pratique artistique: la sculpturale romaine, le primitif italien, les maîtres des avant-gardes du XIX siècle, avec une particulière attention vers Henri Matisse, Georges Braque, Giorgio De Chirico.

Ces grands nus monocromes, nés par la synthèse entre tradition figurative classique et la peinture moderne, deviennent, dès aujourd’hui, une importante présence pour les visiteurs de la forteresse, symbole de convivialité et d’esprit italien dans l’art internationale.
L’exposition s’insère dans la production artistique permanente que l’artiste a créée et réalisée pour l’espace central de la Polveriera, autrefois dépôt de munitions et poudres, maintenant lieu convivial et restaurant pour les visiteurs du Fort. S’adaptant aux obligations imposées par l’architecture existante, Del Re a peint l’arc de la salle centrale sans abandonner son style, exprimé à son plus haut niveau dans les proportions monumentales des bas-reliefs en plâtre peints et gravés. Près de l’installation permanente, les oeuvres en plâtre représentent en outre, d’un trait essentiel et évocateur, le thème archaïque des tableaux placés dans la salle intérieure: silhouettes de baigneuses, natures mortes de festin à deux dimensions, couples d’amoureux et personnages diaboliques composent un ensemble de présences étranges tels que fascinant, source inépuisable à nos yeux d’interrogations sur les archétypes de l’art et de la culture.

Entrée libre.