Fort de Bard régulièrement ouvert

La montagne titanesque de Renato Chabod

Trente ans après sa mort, le Fort de Bard consacre une exposition monographique à Renato Chabod (1909-1990), figure représentative de la vie politique, de la culture et de l’alpinisme valdôtain et national. Seul sénateur de la Vallée d’Aoste à avoir exercé la fonction de Vice-président du Sénat, Chabod a été pendant de nombreuses années Président Général du Cai (Club alpin italien) et du Caai (Club alpin académique italien). À travers l’étude et la présentation d’une soixantaine de ses peintures (huiles sur contreplaqué), de journaux alpins et de croquis à main levée, l’exposition organisée par l’historienne de l’art Sandra Barberi, vise à tisser un lien non seulement interprétatif mais aussi humain et intellectuel entre ses œuvres, sa vie publique et privée et son engagement civil.

S’il est vrai que ses œuvres peuvent être inscrites dans ce vaste courant de la peinture de montagne qui s’est développé, avec un grand succès et à travers de multiples solutions d’expression, le long de l’arc alpin entre la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle, il ne fait aucun doute que Chabod échappe à toute classification au sein des écoles ou des traditions paysagères établies. La clé de lecture de sa peinture réside précisément dans le fait qu’il est un alpiniste. Les montagnes qu’il peint sont celles qu’il a connues à travers l’expérience sensorielle de l’escalade, dans un dialogue muet avec le sommet à affronter, qui exclut tout autre être vivant.