Fort ouvert tous les jours jusqu'au 15 septembre

Golden Age

Golden Age Rubens, Brueghel, Jordaens Peinture hollandaise et flamande de la Collection Hohenbuchau est le titre de l’exposition qui ouvre la saison des expositions hivernales 2015/2016 au Fort de Bard.

Du 5 décembre 2015 au 2 juin 2016, 114 peintures seront exposées, parmi lesquelles plusieurs de grandes dimensions qui représentent le Siècle d’Or de la peinture flamande et hollandaise du dix-septième et du dix-huitième siècle: le noyau le plus important a été prêté de la Collection Hohenbuchau, une extraordinaire collection privée gardée dans les galeries d’art de la Collection du Prince de Liechtenstein à Vienne, elle est accompagnée d’une série d’œuvres de propriété du Prince de Liechtenstein.

La Collection Hohenbuchau a été crée grâce à la passion et aux compétences de Renate et Otto Fassbender et c’est une des plus grandes et complètes collections au monde des œuvres d’art baroques de l’Europe septentrionale recueillies dans les dernières décennies, principalement elle est composée des peintures des artistes hollandais et flamands du XVII siècle.
Depuis toujours, les peintures des peintres hollandais et flamands ont été objet de grande admiration, étant collectionnées pour leur naturalisme et maîtrise technique. Chaque genre de cette importante saison artistique est ici bien présenté : des scènes historiques, des portraits, de la peinture de genre, des paysages marins, et surtout les natures mortes dans les nombreuses variétés iconographiques comme des représentations floréales, des banquets, des fruits, des peintures animalières, des scènes de chasse et pêche.

Peter Paul Rubens et Anthonis van Dyck ont été les précurseurs de la saison du Baroque du nord. Ils sont les deux maîtres flamands les plus importants et ils sont représentés avec une série de portraits, comme aussi le peintre Jacob Jordaens, avec un Portrait de Musicien et une Sainte Famille.

Parmi les chefs d’œuvre de la collection on peut admirer: le genre des “banquets” (Frans Snyders, Joris van Son, et Abraham van Beyeren), les natures mortes avec le gibier, rarement elles sont présentes dans les collections modernes en grandes quantités ou avec des exemplaires si raffinés, les fijinschilder de l’école de Leida, des paysages flamands et hollandais de la période classique, et deux œuvres de leur pionnier Gerard Dou, La Cave des vins et Femme endormie, ainsi que des paysages avec des cascades de Allart van Everdingen et Jacob van Ruisdael.

Une grande importance a été donnée aux représentations historiques, surtout celles du maniérisme (Abraham Bloemaert, Repos pendant la fuite en Egypte et Cornelis van Haarlem, Marie Madeleine), des Caravagistes de Utrecht (Gerard van Honthorst, Frine et Sénocrate et Hendrick ter Brugghen, Diogène) et du baroque flamand. On peut admirer aussi une petite exposition des autres écoles, parmi lesquelles des natures mortes italiennes (Giacomo Cerutti surnommé il Pitocchetto, Nature morte langouste, et Bartolomeo del Bimbo, Nature morte avec fleurs), qui offrent des aspects ultérieurs sur l’art de l’époque.

Fichier attaché
CP_FORT DE BARD – EXPO GOLDEN AGE – RUBENS BRUEGHEL JORDAENS – 5 DEC 2015 – 2 JUIN 2016.pdf