Fort ouvert du mardi au dimanche. Fermé le lundi

DE BELLINI À TIEPOLO

L’exposition ouverte au Fort de Bard, en Vallée d’Aoste, du 20 juin au 8 novembre 2015, offre une riche sélection de 52 chefs-d’oeuvre de la Galerie de l’Académie des Concordes et du Séminaire Episcopal de Rovigo et offre une surprenante panoramique de la saison artistique qui va du XV au XVIII siècle.

La collection de la Galerie des Concordes est le résultat de la passion pour la peinture de quelques familles nobles de Rovigo qui dans le 1800 donnèrent leurs oeuvres d’art à l’Académie et au Séminaire Episcopal. Dans cette terre, qui se trouve entre les deux fleuves Adige et Po, qui a vu succéder le domaine de la République de Venise au lettré et raffiné Duché d’Extes, sont gardées des oeuvres qui représentent un point d’appui pour l’histoire de l’art italienne et le fondement de la peinture internationale.

Parmi les chefs-d’oeuvre présents dans l’expostition, Sainte Lucie et six histoires de sa vie de Quirizio da Murano, la Madonna avec Enfant de Giovanni Bellini, les deux ouvres de Tiziano, Madonna avec l’Enfant et Campagnard. De grande valeur aussi la Flagellation de Palma il Vecchio et les quattres intenses portraits d’un homme de Tintoretto. A enrichir le groupe d’oeuvres de la Renaissance, quelques précieux témoignages de la Scuola Ferrarese et Emiliana: la tablette avec la lutte entre David et Goliath de Ippolito Scarsella et le Saint-Jérôme dans le désert du Domenichino. Au début du XVI siècle dans les domaines de Rovigo à l’hégémonie d’Extes succède celle de Venise: un passage témoigné du point de vue artistique par le Dîner de Pâques des Juifs de Palma il Giovane.
La grande saison du XVII siècle du Veneto est représentée par les oeuvres de Pietro Vecchia, Pietro Bellotti et Bernardo Strozzi.

Le siècle d’or de Venise, le XVIII, est introduit par Luca Giordano, peintre d’origine napolitaine, et va continuer avec les maîtres Giambattista Piazzetta, Giambattista Pittoni, Giuseppe Nogari et Alessandro Longhi. La peinture du paysage est confiée aux tonalités cromatiques lumineuses et claires de la Marine de Luca Carlevarijs et aux paysages Arcadiens de Francesco Zais.
Le parcours va terminer avec une riches galerie de portrait: du raffiné autoportrait de Rosalba Carriera, à l’ironique représentation du Comte Jules Contarini da Mula d’Alessandro Longhi, au plus célèbre Portrait d’Antoine Riccobono, énergique et volontaire, peut-être le plus intense portrait réalisé par Giambattista Tiepolo.