Le Fort est ouvert du mardi à dimanche. Lundi fermé

Champorcher

Champorcher (1427 m.) donne son nom à la vallée qui commence au pied du Fort de Bard, distant de 14 km. Construit tout autour d’une tour crénelée, vestige d’un château aujourd’hui disparu, le centre du village a conservé toutes les caractéristiques héritées de l’époque féodale. Ses paysages intacts et sauvages forment le cadre idéal à d’innombrables promenades : les principaux itinéraires partent du Vallon de Dondena, partie intégrante du Parc du Mont Avic. Dans le village on peut assister au tissage à la main du chanvre au moyen d’un métier à tisser en bois. La Coopérative Lou Dzeut confectionne des draps, des serviettes, des nappes et des sacs agrémentés de fines broderies et d’ourlets faits main. En hiver, ledomaine skiable de Laris, équipé de remontées mécaniques modernes, offre plus de 12 kilomètres de pistes pour le ski alpin ainsi que des parcours de ski de fond avec différents degrés de difficulté.

Points d’intérêt

Le hameau Le Château 
C’est le centre principal du village. On peut y admirer la tour des Seigneurs de Savoie,au plan carré, qui date de 1320 ainsi que l’église paroissialeadjacente, d’origine médiévale, construite sur les ruines de la chapelle du château. L’église a été agrandie plusieurs fois au fil des siècles. Elle abrite de splendides autels en boispeints et décorés d’or, réalisés entre le XVIIIe et le XIXe siècle par des artistes raffinés de la Valsesia. La magnifique voûte, ornée de fresques à la fin du dix-neuvième siècle par les célèbres peintres Artari de Verrès, a été récemment restaurée.

La station de ski de Laris
C’est la station de ski la plus proche pour ceux qui arrivent du Piémont ou de Lombardie. Elle fait partie du domaine Monterosa ski. Elle est accessible par télécabine depuis le hameau de Chardonney.Elle offre 18 pistes (12 km au total) et convient à tout type de skieur. Elle offre 2 parcs pour débutants, desservis par des tapis roulants, un télésiège (« Laris »), un autretélésiège à quatre places(« Cimetta rossa ») qui amène les skieurs à 2500 mètres, un point panoramiqued’où l’on peut jouir d’une vue extraordinairesur le Cervin et le Mont Rose, ainsi qu’un skilift dans la forêt (« Madeleine »), réservé aux skieurs expérimentés. Les amateurs de ski nordique ont quant à eux à leur disposition une belle piste de fondqui relie les hameaux du Château et de Chardonney.

Ecomusée du Chanvre
Le musée se trouve à Chardonney, dans l’étable de l’ancienne demeure appelée « Maison de Thomas ». Partiellement restaurée et transformée en musée, cette structure propose un aperçu de la vie d’autrefois et abrite un vieux métier à tisserentièrement en bois (unique dans l’arc alpin). Nombreuses étaient les familles qui dans les siècles passés travaillaient la fibre de la plante cultivée dans les champs du fond de la vallée et tissaient la toile de chanvre(« Teila de Meison »), destinée en partie à l’utilisation sur place et en partie au commerce.

Le Lac Miserin
Situé dans le Parc Naturel du Mont Avic, à l’intersection des vallées de Champorcher, de Cogne, de Fenis et de Valsoana, ce lac est l’un des principaux bassins lacustres de la Vallée d’Aoste. Le site est depuis toujours très fréquenté, non seulement pour la beauté du paysage, mais aussi parce qu’il s’y trouve le Sanctuaire de Notre-Dame des Neiges, point d’arrivée de la procession traditionnelle du 5 août. Sur ses rives se trouve le Refuge du même nom qui offre 36 lits répartis en 4 chambres et ainsi qu’un service bar-restaurant.

Événements

Fête du pain noir (« Lo pan Ner ») 
Première moitié du mois d’octobre Chaque année, à l’occasion de la fête transfrontalière du pain noir (Lo Pan Ner), qui se célèbre dans tout l’arc alpin, on allume le four du hameau du Mont-Blanc pour y cuire du pain de seigle traditionnel ainsi que des « miches » de pain garnies de châtaignes, raisins secs, figues et autres ingrédients sucrés. Lors de la fête il est de coutume d’offrir aux participants également quelques plats, toujours à base de pain, issus des traditions locales.

Procession au Sanctuaire de Notre-Dame des Neiges
Depuis des siècles, les pèlerins se retrouvent le 5 août, à quatre heures du matin, sur le parvis de l’église avec des torches allumées. Ils montent vers le Lac Miserin en passant par l’historique Route Royal, construite par le Roi Victor-Emmanuel II. Selon le rituel, le crucifix et la clochette doivent être à la tête de la procession. Après plusieurs pauses, une fois parvenus sur les rives du lac, les fidèles participent à la messe organisée dans la chapelle, qui est suivie de la traditionnelle vente aux enchères destinée à lever des fonds pour l’entretien du sanctuaire. Vient enfin un repas de groupe pris aux alentours du refuge.

Infos

Commune de Champorcher
T. + 39 0125 37106
info@comune.champorcher.ao.it
comune.champorcher.ao.it